Atelier écriture d’articles scientifiques -H. Maisonneuve

Doisneau300Du projet scientifique à sa publication Un atelier d’écriture encadré par Hervé Maisonneuve AIHL Pr associé Paris XI est proposé lundi 16 septembre de 15 à 18 h.

Il apporte son soutien à la mise en forme et à la présentation la plus efficace possible de la publication pour répondre notamment aux instructions aux auteurs.
limités à 6 ou 7 personnes
Pour vous inscrire internatdelyon@gmail.com
L’AGIL assure l’organisation matérielle de ces réunions dans les locaux de la Bibliothèque scientifique de l’Internat au pavillon B16 d’HEH

Praticien Territorial de Médecine Générale

80524365_o

 Internes de médecine générale

Focus sur : Le Praticien Territorial de Médecine Générale

 Regardez bien la couverture maladie et maternité, forte valeur ajoutée du dispositif!

 

 

Le contrat de praticien territorial de médecine générale (PTMG)

 

Le dispositif de mise en œuvre des praticiens territoriaux de médecine générale (PTMG), a pour objet de favoriser l’installation des jeunes médecins et de faciliter l’exercice libéral dans les territoires fragiles, caractérisés par une offre médicale insuffisante ou des difficultés dans l’accès aux soins.

 

Le PTMG signe un contrat avec l’ARS par lequel il s’engage à implanter tout ou partie de son activité dans un territoire fragile, aux tarifs opposables, en contrepartie, un niveau de rémunération lui est garanti. Ce contrat est conclu pour une durée maximale d’un an, renouvelable par tacite reconduction mais qui ne peut excéder une durée totale de deux ans.

 

Le médecin peut à tout moment choisir de ne plus adhérer au contrat, sous réserve de l’observation d’un préavis de deux mois.  Lorsque le médecin contractant ne respecte pas les dispositions du contrat, l’ARS lui notifie la rupture d’adhésion.

 

Les bénéficiaires de ce dispositif sont les médecins spécialisés en médecine générale, non encore installés ou installés depuis moins d’un an[1].

Ces praticiens peuvent être soit médecin collaborateur libéral[2], soit médecin installé en cabinet libéral.

 

Les zones visées pour la région Rhône-Alpes sont les territoires fragiles en termes d’offre, d’accès ou de continuité des soins, identifiés dans le SROS.

 

 

Rémunération

 

Pour bénéficier de la rémunération complémentaire le PTMG doit justifier d’un seuil minimum  d’activité de 165 consultations de médecine générale au tarif opposable par mois civil hors PDSA (soit 3 795€ bruts par mois).

 

Le montant de la rémunération forfaitaire, calculé mensuellement, est égal à la différence entre le montant plafond forfaitaire mensuel (6 900€) et les honoraires perçus par le praticien au cours de chaque mois civil hors PDSA.

 

Niveau de rémunération garanti 300 consultations / mois

6 900 € brut

Seuil minimal d’activité 165 consultations / mois

3 795 € brut

Complément de rémunération

3 105 € brut

 

 

Couverture maladie maternité

 

En cas d’incapacité du praticien pour cause de maladie dont l’arrêt est supérieur à sept jours ou de maternité, la rémunération complémentaire continue d’être versée à condition que le médecin ait  exercé son activité au cours du trimestre civil précédant son incapacité dont un mois avec un minimum d’actes (165).

 

La rémunération complémentaire est forfaitaire :

 

  • En maladie, elle est égale à la moitié de la différence entre les montants correspondant au plafond  et au seuil minimal d’activité soit 1552,50€ bruts.

 

  • En maternité, elle est égale à la différence entre les montants correspondant au plafond  et au seuil minimal d’activité soit 3105€ bruts.

 

Lorsque l’activité du PTMG est inférieure à huit demi-journées par semaine, le seuil minimal d’activité et le montant correspondant au plafond sont divisés par deux pour la rémunération complémentaire.

 

La région Rhône-Alpes s’est vu octroyer 24 contrats. Si vous souhaitez avoir plus de renseignement sur la mise en place de ce dispositif vous pouvez contacter :

 

Angélique GRANGE

ARS Rhône-Alpes

Responsable du service offre de soins de premier recours

) 04 27 86 56 51

+ angelique.grange@ars.sante.fr

 


[1] La date d’installation permettant la conclusion d’un contrat PTMG est celle de la première inscription du médecin sur le tableau d’un conseil départemental de l’ordre des médecins.

[2] « A la qualité de collaborateur libéral le membre non salarié qui, dans le cadre d’un contrat de collaboration libérale, exerce auprès d’un autre professionnel, personne physique ou personne morale, la même profession ». Le collaborateur n’est ni un associé, ni un remplaçant, ni un salarié. 

Apero d’édouard : I Love me

cardio

Bonjour a tous,

Après une petite pause estivale, les apéro d’Edouard reviennent en force!
Les Cardio ouvrent le bal de la rentrée, sur un thème qui leur est cher… « I love me! »
Alors venez vous faire dilatez par ces mains expertes, ou simplement échanger vos souvenirs de vacances…

Rdv ce mercredi 21 août 19h30 à l’internat d’HEH!

Le Saihl et l’Ajcl

Interne, on a le droit au remboursement partiel des transports, n’hésitez pas!

citelis18_tcl2027

 

Les étudiants hospitaliers et les internes ont droit au remboursement partiel des frais de transport (DGOS)

PARIS, 1er août 2013 (APM) – Les étudiants hospitaliers et les internes ont droit au remboursement partiel des frais de transport entre leur domicile et leur lieu de travail, comme les autres agents publics, rappelle la direction générale de l’offre de soins (DGOS) dans une circulaire du 8 juillet mise en ligne mercredi.Les établissements de santé ou organismes accueillant des étudiants hospitaliers en médecine, en odontologie et en pharmacie et des internes « ont l’obligation de respecter strictement » les dispositions réglementaires en la matière, affirme-t-elle.

Ces étudiants, ainsi que les internes, « ont la qualité d’agent public ». Ils sont donc « éligibles au remboursement partiel des frais de transport pour se rendre sur leur lieu de travail (…) s’ils utilisent les transports en commun ».

La DGOS rappelle les textes applicables en la matière: le décret n°2010-676 du 21 juin 2010 (cf APM CBNFN004) et la circulaire du 22 mars 2011 qui l’applique. L’employeur prend en charge 50% du coût des titres d’abonnement (transports publics ou service public de location de vélos) dans la limite d’un plafond mensuel unique fixé à 77,84 euros mensuels au 1er juillet 2010.

Les agences régionales de santé (ARS) doivent porter ces dispositions « à la connaissance des chefs des établissements de santé » et signaler à la DGOS toute difficulté qui pourrait survenir dans l’application de la circulaire.

Circulaire n°DGOS/RH4/272 du 8 juillet 2013 rappelant les dispositions réglementaires relatives à la prise en charge des frais de transport domicile/lieu de travail des étudiants hospitaliers et des internes

Préchoix informatique : c’est parti!

installation

Le SAIHL lance un logiciel de préchoix, avec le soutien de la Fac, les HCL et l’ARS.

Nous vous rappelons que participer à cette simulation est OBLIGATOIRE, afin que les postes soient défendus lors des commissions d’ouverture de poste.

Vous avez le mois d’aout pour cette première phase.

Par la suite, les commissions décideront des postes ouverts ou non, modifiant donc le choix. Les choix que vous avez fait seront alors remaniés ou non, en fonction des postes fermés ou non par les commissions.

 

Il y aura alors une deuxième phase de simulationVous serez aussi prévenus pour cette deuxième phase.

Ce nouveau système est essentiel pour mieux anticiper vos demandes.

Afin de vous connecter à ce logiciel, allez sur http://prechoix.fr/CIEL/recup.php, selectionnez la ville (Lyon)  et renseignez votre mail pour recevoir votre mot de passe et faire vos simulations.

En cas ce problème, pas de panique, (vous n’apparaissez pas dans la liste, vous ne parvenez pas à récupérer votre mot de passe, votre classement ne correspond pas, etc, c’est possible, même si le SAIHL a fait le max ), vous pourrez alors envoyer un mail à prechoix@internatlyon.com.

Merci de votre participation!

Le SAIHL

Syndicat Autonome des Internes des Hôpitaux de Lyon